Prévenir/réduire l’épuisement parental

Projet PARENT-PREV

Prévenir et réduire l’épuisement parental : comparaison de l’efficacité de plusieurs types d’ateliers pour les parents

 

    • Les changements sociétaux des dernières décennies ont conduit les parents à être de plus en plus exposés au risque d’épuisement. Le remaniement des rôles des hommes et des femmes dans les secteurs du travail et de la famille, le contrôle de l’état sur le respect de « l’intérêt supérieur de l’enfant », les discours des professionnels de l’enfance, des médias et des réseaux sociaux… sont autant de facteurs qui contribuent aujourd’hui à exercer une lourde pression sur les épaules des parents qui aspirent à faire de leur mieux. En effet, la pression sociétale devient d’autant plus grande, que les parents doivent non seulement répondre aux hauts standards qui leur incombent, mais parallèlement développer leur carrière professionnelle, et pourquoi pas être abonnés à une salle de sport qui se situe à une heure de route de leur domicile.

 

 

     L’épuisement parental, ou le burnout parental se manifeste à travers plusieurs facettes : un sentiment d’épuisement physique et émotionnel lié au rôle de parent, une distanciation affective par rapport aux enfants, une perte de plaisir et d’envie dans le rôle de parent, et une image du soi-parental négative (« je ne suis plus le bon parent que j’étais autrefois »).
    De même, l’épuisement parental a des conséquences néfastes pour le parent (fuite des idées, pensées suicidaires, augmentation des comportements addictifs, troubles du sommeil, problèmes de santé), pour le couple (augmentation de la fréquence et de l’intensité des conflits) et pour l’enfant (risque de comportements négligents et violents envers l’enfant). Tout cela justifie le besoin urgent de développer des interventions spécifiques et efficaces.

 

Le projet PARENT-PREV a pour objectif le développement d’interventions efficaces pour prévenir et réduire l’épuisement parental. Ainsi, nous visons à comparer l’efficacité de différentes interventions spécifiquement adaptées au public de parents en burnout ou à risque d’épuisement.

Ce projet se déroule en France et en Belgique.

 

 

 

Responsable scientifique du projet : Rebecca Shankland, Maître de Conférences, Université Grenoble Alpes

Coordinatrice du projet pour la Belgique : Marie Bayot, post-doctorante, Université Grenoble Alpes, marie.bayot@uclouvain.be

Pour la France : Agata Urbanowicz, doctorante, Université Grenoble Alpes, agata.urbanowicz@gmail.com

Pour participer à l’étude, contactez la coordinatrice de votre pays.